Follow by Email

samedi 15 avril 2017

le seul traitement ayant une petite action sur l’évolution de l’arthrose et le confort des patients.



Svp, découvrez les merveilleux bienfaits des plantes médicinales du Sahara sur : //lesplantesmedicinalesdusahara.blogspot.com
2. faites vos propres recettes avec Mustapha sur :
//fruitsbio.blogspot.com
3. découvrez la santé et bien être sur :
//Lesecretdusahara.blogspot.com

L’arthrose est une maladie qui touche des millions de personnes dans le monde. La plupart des personnes âgées en seront victimes : aux hanches, au genou, au poignet, au cou, à l’épaule, dans le dos… Les douleurs peuvent devenir insupportables et entraîner un handicap total. 

À court terme, on peut prendre des antidouleurs, des anti-inflammatoires ; mais leur effet ne dure pas.

 Ces médicaments pris quotidiennement sont peu efficaces. Le 17 mars 2016, une grande étude publiée dans la plus prestigieuse revue médicale du monde, The Lancet, a montré que le médicament chimique le plus prescrit contre l’arthrose est le paracétamol. 

« il ne permet pas de calmer efficacement leurs douleurs ou d’améliorer leurs capacités physiques » 


En revanche, ces médicaments provoquent de graves problèmes à l’estomac, aux intestins. Ils peuvent aussi causer des accidents aux reins et des empoisonnements (le paracétamol est la cause la plus fréquente de destruction du foie, ou hépatite fulminante.

Pour éviter cela, on passe à des traitements plus lourds : les infiltrations de cortisone. Mais elles affaiblissent le système immunitaire et abîment les os, ce qui est exactement le contraire de ce qu’il faut aux personnes qui souffrent d’arthrose, maladie qui concerne autant les os que les cartilages. 

Et, de toute façon, la cortisone non plus ne peut être donnée sur le long terme sans graves effets indésirables : destruction du squelette, perforation des viscères. 

Quand le corps n’en peut plus, reste la chirurgie : prothèse de la hanche ou du genou principalement. Au-delà des douleurs et des risques de l’opération, il faut compter des semaines d’immobilisation et des mois de rééducation. 

*Les médecines douces sont donc la solution à privilégier contre l’arthrose : 
-Soulager la douleur grâce à l’acupuncture et les automassages aux huiles essentielles.
-les nutriments riches en soufre (sulfate de glucosamine, de chondroïtine, MSM) et les protéines (collagène).

-réduire l’inflammation grâce à des plantes naturellement anti-inflammatoires : harpagophytum, curcumine, teinture-mère de cassis, reine-des-prés, peuplier, ortie, saule blanc, vergerette du Canada... etc.

Si rien de tout cela ne procure de soulagement suffisant, l’injection d’acide hyaluronique dans l’articulation est la première stratégie allopathique (médecine conventionnelle) à tenter. 

« Selon des études récentes, ce traitement est le plus efficace pour soulager les patients atteints de gonarthrose, avec le meilleur rapport bénéfice-tolérance ».
En effet, grâce à ce traitement simple (l’acide hyaluronique est une substance naturelle qui se trouve dans les articulations, et qui aide à lubrifier les cartilages).

Les injections d’acide hyaluronique coûtent  environ 120 euros.
  L’acide hyaluronique, en effet, est un produit entièrement naturel et présent dans la synovie, le liquide où baignent normalement les articulations et qui les lubrifie. C’est lui qui permet aux cartilages de glisser naturellement et sans douleur l’un contre l’autre. Il augmente la viscosité du liquide synovial et rend le cartilage plus élastique. 

Ce traitement est aussi appelé « visco-supplémentation ».
La solution n’est ni radicale ni d’une efficacité assurée. Mais l’accumulation de témoignages de patients affirmant que les injections d’acide hyaluronique les ont sauvés.

Le 4 avril, des témoignages sur ce médicament ont été publiés, sur le site de l’Aflar,.
En revanche je vous demande également de lire cette article « arthrose du genou : éviter l’acide hyaluronique intra- articulaire » sur le site :
 //www. prescrire.org/fr/3/31/48641/newsdetails.aspx

“toute une contradiction!

Info : une décision de la ministre de la Santé Marisol Touraine (ministre de la santé  en France) avait signé le décret de déremboursement (non remboursement) de ce médicament. En 2017.

Amicalement à vous !
Mustapha

*Svp, découvrez mon premier livre intitulé « posologies des plantes médicinalesd’Algérie » (première partie)
(Description, propriétés, posologies et astuces)
Pour tout contact, visitez mon blog://topbioshop.wordpress.com